Cannabis et impuissance : Nos réponses

le .
anna

Le cannabis est consommé régulièrement de par le monde. De nombreux pays l’ont même dépénalisé et accentué sa réputation de « drogue douce ». Bien-être, oubli de ses problèmes, sensations d’euphorie, la consommation de cannabis peut même être autorisé pour soulager certaines douleurs de maladies comme la sclérose en plaques ou le cancer. Mais qu’en est-il à propos de l’érection et de l’impuissance ? Le cannabis peut-il provoquer des problèmes d’érection ou au contraire les dépasser ?

Aphrodisiaque, le cannabis ?

Il en a la réputation. Dans le tantrisme, ainsi que dans la civilisation arabe, le cannabis est largement cité en littérature et en poésie comme un puissant aphrodisiaque utilisé depuis des millénaires.

Le cannabis désinhibe, détend, apporte du bien-être : tout cela peut amener à une relaxation, un laisser-aller apte à augmenter le désir. De nombreuses études menées pendant ces 30 dernières années ont permis d’aboutir à la conclusion que 58% des femmes et 39% des hommes ont vu leurs désirs augmenter après avoir fumé un joint. De plus, hommes et femmes ont éprouvé un plaisir plus intense lors de la pratique sexuelle et de l’orgasme qui suivaient la consommation de cannabis.

Cela peut tout simplement être dû au fait que, grâce aux vertus anxiolytiques et apaisantes de cette drogue douce, les femmes oublient leurs complexes, s’offrent plus et que les hommes ne pensent plus aux performances et se laissent totalement aller au plaisir en plaçant leurs désirs et leurs sensations au centre de leurs préoccupations immédiates !

Une question de dosage

Malgré tout, fumer un joint occasionnellement en soirée, et consommer du cannabis de façon régulière plusieurs fois par jour est bien différent. A faible dose, le THC permet une dilatation des vaisseaux sanguins et donc pourrait faciliter l’érection et même soigner certaines formes d’impuissance causées par des problèmes vasculaires.

Mais même si un joint n’est pas plus dangereux pour la santé qu’un verre de vin de temps en temps, et peut alors augmenter désir et plaisir sexuels, fumer du cannabis jusqu’à risquer la dépendance peut mener à des problèmes érectiles et même à l’impuissance, en plus des problèmes sur la santé et des capacités amoindries.

Lorsqu’on fume plusieurs fois par jour, on risque les mêmes soucis de santé que les fumeurs de tabac : hyper-tension, risques cardiovasculaires et risques de cancers accrus. De même, la mauvaise oxygénation du sang due au mélange entre tabac et cannabis peut entrainer des problèmes d’érection chroniques.

Encore pire, à partir de 4 joints quotidiens, on observe une baisse sensible de la virilité des fumeurs : la qualité de leurs spermatozoïdes diminue avec l’apparition de spermatozoïdes « anormaux » et peu vigoureux mais leur quantité faiblit également !

Profiter de tout, mais sans en abuser !

Comme dans toute chose, l’abus n’est jamais bon ! Consommer de façon régulière et répétée du cannabis peut provoquer un changement biochimique dans le cerveau, et amener le fumeur à souffrir de dépression. La dépression étant l’une des premières causes d’impuissance et de perte de désir chez l’homme.

Par contre, et notamment chez les personnes de plus de 45 ans, fumer un petit joint de temps à temps peut réveiller une sexualité endormie.