Les hémorroïdes et la dysfonction érectile

le .
anna

Les hémorroïdes ont bien un impact sur la dysfonction érectile. Une étude réalisée par des chercheurs Taïwanais et parue dans la revue scientifique «International Journal of Andrology », sur un groupe de 6310 patients souffrant de troubles de l’érection a montré que 1572 d’entre eux avaient souffert d’hémorroïdes, soit près de 25%!

Les hémorroïdes, d’où viennent-elles ?

Les hémorroïdes sont des dilatations des vaisseaux sanguins plus ou moins intenses dans et autour de l’anus. Cela ressemble aux varices aux niveau des jambes et, comme elles, peuvent devenir douloureuses, démanger et saigner lorsqu’elles se boursouflent. Elles peuvent survenir à tout âge et près de 86% de la population en souffrira à un moment de sa vie.

Des facteurs génétiques peuvent favoriser leur apparition, mais les principales causes des hémorroïdes sont la sédentarité, une alimentation trop riche favorisant constipation et diarrhée, un apport trop faible en eau, un abus d’alcool, une nourriture trop épicée mais également la chaleur.

Lien entre dysfonction érectile et hémorroïdes

Le lien entre troubles de l’érection et présence d’hémorroïdes chez l’homme est plus marqué chez les moins de 30 ans (jusqu’à 4 fois plus selon l’étude taïwanaise). En effet, au-delà de 40 ans, c’est le plus souvent la baisse du taux de testostérone qui est mis en cause et provoque dysfonctions érectiles.

A la vingtaine, les mauvaises habitudes de vie, les heures passées devant les jeux vidéo, l’abus d’alcool et une mauvaise alimentation (trop de mal bouffe, de boissons sucrées, pas assez de fibres…) sont souvent associées à la présence d’hémorroïdes. Le gonflement local des vaisseaux sanguins autour de la région de l’anus et du périnée rendrait l’érection difficile voire impossible. La douleur provoquée serait un frein à tout durcissement de la verge.

Prévenir les hémorroïdes et les soigner

Des méthodes simples et naturelles peuvent être mises en place facilement pour éviter leur apparition et retrouver dans le même temps des érections satisfaisantes. Le but est de passer le minimum de temps aux toilettes et surtout de ne pas avoir à forcer pour déféquer.
Une alimentation riche en fibres et pauvres en graisses et sucres raffinés est indispensable pour éviter les problèmes de constipation qui précédent l’apparition d’hémorroïdes.

On privilégie les fruits et légumes bio de préférence, les pâtes et les céréales complètes, ainsi que le pain complet. On peut également ajouter à son alimentation certains compléments alimentaires qui régulent le transit comme le son d’avoine ou l’huile de noix de coco. L’huile de paraffine, disponible en pharmacie est également un bon remède naturel à raison d’1 cuillère à café par jour en cas de constipation.

On boit suffisamment d’eau, au minimum 1,5l par jour et on limite l’alcool. 2 verres de vin par jour sont préconisés. On limite au maximum la position assise et on fait du sport pour activer les fonctions intestinales (marche rapide ou running). En mettant en lumière le lien entre dysfonction érectile et hémorroïdes, cette étude peut aider à comprendre pourquoi les moins de 30 ans peuvent souffrir de troubles de l’érection. Encore une fois, une vie saine et une bonne hygiène de soi sont essentielles pour une sexualité épanouie.

hémorroïdes

doigt