Examen des testicules

le .

Pour déceler un cancer des testicules, vous devrez apprendre à vous examiner par vous-même. Faites cela, car c’est très important. Sachez que le cancer testiculaire est la forme la plus commune de cancer pour les jeunes hommes entre 15 et 34 ans. Pour des raisons encore inconnues, cette maladie est 4 fois plus fréquente chez les hommes blancs que chez les hommes de couleur. Néanmoins, c’est l’une des formes de cancers les plus simples à détecter par soi-même. Il y a une quinzaine d’années, un diagnostic de cancer testiculaire était une nouvelle très sérieuse, et on a constaté qu’il y avait 10 fois plus de décès qu’actuellement.

Avec les grandes avancées thérapeutiques ces dernières décennies et les meilleurs diagnostics ainsi que les bilans les plus poussés pour constater l’ampleur de la maladie, le taux de survie a augmenté significativement. En ce moment, le cancer testiculaire peut être très bien soigné surtout s’il est détecté et traité tôt. La majorité des cas sont découvertes par les hommes eux-mêmes : par accident ou par auto-examen des testicules via une palpation. En général, les testicules avec des tumeurs cancéreuses présentent une excroissance indolore qui peut être parfois douloureuse. La grosseur ressemble à un pois, mais elle peut aussi avoir la taille d’une bille ou d’un œuf. À part cette grosseur, il est aussi possible de constater quelque chose d’inhabituel comme un testicule hypertrophié, une sensation de lourdeur, une accumulation inopinée de fluides dans le scrotum ou encore une petite douleur au niveau de l’abdomen inférieur. Si de tels symptômes apparaissent, il faut tout de suite voir un médecin, car ils peuvent aussi être dus à autre chose qu’une tumeur testiculaire. C’est seulement le médecin qui peut donner une réponse aux interrogations, apporter un diagnostic et traiter.

Comment faire pour détecter le cancer testiculaire ?

Selon les professionnels de la santé, les hommes augmentent leurs chances de déceler la tumeur testiculaire seulement par auto-examen de leurs testicules. En identifiant le cancer de cette façon, ils augmentent leurs chances de guérison, car ils auront un traitement rapide. Donc, le diagnostic du cancer testiculaire commence toujours par une autopalpation. Les hommes, qu’importe leur âge, doivent faire cela même s’ils ne font pas partie du groupe à risque, les hommes entre 15 et 34 ans. Pour faire l’auto-examen, le mieux est de le réaliser après une douche ou un bain chaud. C’est la chaleur qui va détendre le scrotum et qui va rendre plus facile la détection de toute chose anormale. Afin de bien réaliser l’autopalpation, l’institut national contre le cancer conseille de suivre les étapes ci-après :

– Étape 1 : Mettez-vous debout devant votre miroir, et vérifiez tout gonflement sur la peau du scrotum. Examinez chacun de vos testicules avec les mains en mettant votre index et les doigts moyens sous le testicule avec vos pouces placés sur le dessus. Avec vos pouces et vos doigts, roulez doucement vos testicules. Ne vous inquiétez pas si un testicule est légèrement plus grand que l’autre, c’est tout à fait normal.
– Étape 2 : Maintenant, localisez l’épididyme qui est l’organe en forme de tube se trouvant derrière le testicule et qui rassemble et porte le sperme. Si vous savez déjà de quoi on parle, vous ne risquez pas de le confondre avec une suspecte grosseur. Sachez qu’en général, la tumeur cancéreuse se situe près des testicules, mais elle peut aussi se trouver sur l’avant.

Si jamais vous trouvez une grosseur, consultez rapidement un médecin. Cette anomalie n’est pas forcément cancéreuse, mais si c’est le cas, elle peut se développer si vous ne la traitez pas. Mais notez bien que c’est seulement le médecin qui peut donner le bon diagnostic. Quoi qu’il en soit, ne laissez pas la peur ou l’embarras vous envahir et vous empêcher de vous rendre chez le médecin régulièrement si vous constatez quelque chose d’anormal. Plus le cancer testiculaire est détecté très tôt, plus vous avez plus de chances de guérir. C’est de votre vie dont on parle alors, ne laissez pas la honte ou la timidité vous empêcher de la sauver.

Glenn Knies est un survivant du cancer testiculaire, et il a affirmé :  » La crainte ne devrait pas empêcher les hommes de pratiquer un auto-examen des testicules parce qu’ils n’ont aucune raison de se sentir gênés de se toucher à cet endroit. Cela prend seulement quelques secondes pour vérifier que tout va bien. S’ils découvrent quelque chose, ils ne devraient pas avoir peur de le signaler. Souhaiter que cela disparaisse n’aidera pas la tumeur à disparaître.  »

Alors, n’attendez pas pour vous placer devant votre miroir afin de vérifier tout gonflement sur la peau de votre scrotum. Prenez le temps de bien examiner chacun de vos testicules avec vos deux mains en plaçant votre index et vos doigts moyens sous le testicule avec vos pouces sur le dessus. Après, roulez en douceur vos testicules entre vos pouces et vos doigts, et trouvez l’épididyme, l’organe en forme de tube qui se trouve derrière le testicule et qui renferme et porte le sperme. Vérifiez bien en vous assurant que tout est normal, qu’il n’y a pas de grosseur ou qu’il n’y a aucune chose d’anormale.