Combattre les déviations du pénis

le .
anna

Vous avez été nombreux à nous demander comment régler les problèmes de déviations. Les déviations du pénis sont fréquentes et sont classées comme maladie de Peyronie. La maladie de Peyronie a été découverte au 18°siècle par le chirurgien français du même nom. Elle est caractérisée par la formation d’une couche dure et fibreuse de plaque sous la peau d’un des cotés du pénis.

La fibrose commence comme une inflammation mais elle peut facilement entraîner des cicatrices et un recourbement grave du pénis. Cela peut être permanent ou ne se remarquer que sur le pénis en érection, le pénis peut alors se recourber brusquement dans une direction. Parfois la maladie de Peyronie affecte les deux côtés du pénis et entraîne de ce fait des marques sur le pénis et son rapetissement. Le durcissement et les cicatrices peuvent également mener à des érections douloureuses et rendre les rapports sexuels difficiles et désagréables.

Une des causes évoquées souvent de la maladie de Peyronie est un dommage causé à la cavité interne du pénis. Cela peut même entraîner des saignements voire la formation de cicatrices sur le tissu. Le tissu est alors inflexible, serré, et se trouve dans l’axe du pénis formant un nœud dur et faisant plier le pénis. Si cela se produit tandis que l’homme est jeune, la déviation peut être plus grave puisque le développement de la plaque peut affecter la croissance normale du pénis durant la puberté.

On estime que 1% des hommes sont affectés par la maladie de Peyronie. Cette maladie n’est pas difficile à détecter et un examen à la base de la déviation permettra de voir si le patient souffre de la maladie de Peyronie ou s’il a une déviation naturelle du pénis.

La chirurgie est proposée par certains établissements comme solution à cette maladie. Le processus est semblable à celui de la chirurgie d’injection de graisse pour prolonger le pénis. Il est vrai que ces opérations ont un certain taux de réussite mais nous vous recommandons d’examiner très attentivement les pour et les contre avant de décider de subir une telle opération. Les incisions faites sur un pénis sont dangereuses et tout type de chirurgie pénienne doit être issue d’une réflexion pesée. L’option de la chirurgie ne devrait selon nous n’être envisagée que dans les cas très graves de maladie de Peyronie. Durant l’opération, une incision est faite près de la plaque problématique et la section du pénis qui a développée la plaque est enlevée. Tristement, cette opération peut ne soulager que partiellement dans la mesure où elle a pour conséquence de nouvelles cicatrices et que la maladie peut apparaître à nouveau sous une forme plus grave encore après que le dépôt original ait été enlevé. La chirurgie peut fonctionner pour vous mais ne vous attendez pas à ce que cela soit parfait.

Pour en finir avec la chirurgie, un dernier mot pour vous dire que vous n’avez pas à être d’accord sur un procédé simplement parce que votre médecin ou chirurgien le recommande. Les chirurgiens sont susceptibles en particulier de pousser à l’opération afin de toucher des honoraires plus importants. Ce qui ne signifie pas pour autant qu’ils vont vous préconiser des opérations qui vous blesseront ; mais plutôt que le jugement du médecin est susceptible d’être biaisé. Si vous discutez de ce point avec un docteur ne soyez pas d’accord sur n’importe quoi jusqu’à ce que vous ayez bien réfléchi. Une recherche rapide sur votre moteur de recherche préféré vous fournira énormément plus d’informations à ce sujet que nous ne pouvons le faire dans ces pages. En outre, si possible, obtenez une deuxième opinion ou parlez à d’autres hommes qui ont subi la chirurgie avant de vous engager à subir une telle opération.

Heureusement, il existe des manières bien plus faciles, beaucoup moins chères et bien moins dangereuses de contrer la maladie de Peyronie qu’une opération et un séjour dans un hôpital. En fait, la plupart des exercices mis en exergue dans ce programme pourront vous aider à combattre ce type de problème de déviation pénienne. En développant la taille de leur pénis naturellement, beaucoup d’hommes ont été capables d’équilibrer les deux côtés de leur pénis. Nous avons même eu certains cas documentés d’hommes qui souffraient de graves déviations du pénis et qui ont réussi grâce à notre méthode d’agrandissement naturel du pénis à vaincre ce problème. Alors que cette méthode ne peut pas réellement lutter contre le dépôt, elle peut aider dans les rapports et soulager la douleur issue d’une maladie de Peyronie en renforçant le pénis de manière significative. Ainsi notre programme peut se révéler être une bonne alternative à une opération chirurgicale.

Ces exercices peuvent être employés pour N’IMPORTE QUELLE déviation du pénis. Que votre pénis se plie vers le bas ou vers le haut, vous devrez employer le même principe et vous courber à l’opposé de la déviation. Soyez encore plus attentif en recourbant vers le haut ou vers le bas car la déviation pourrait causer une douleur du fait de la manipulation de l’urètre. Exercez-vous toujours avec attention, en prenant garde à ne pas vous blesser.

Comment courber contre la déviation ?
Il existe différentes possibilités de lutter contre la déviation. La première, comme vous pouvez peut-être vous en douter, consiste à aller dans le sens inverse de la déviation. Ce qui signifie que si votre pénis souffre d’une déviation vers la gauche, vous devrez recourber le gland vers la droite de sorte que la déviation extérieure contienne le dépôt de plaque. Faites attention cependant à ne pas aller à trop loin et à ne pas vous blesser. Lorsque vous recourberez votre pénis au niveau du dépôt, vous sentirez sans doute une résistance de la peau. C’est tout à fait normal et vous ne devrez pas continuer à recourber le pénis au-delà de ce point.

Il est très important pour cet exercice, encore plus que pour les autres, de rester attentif à votre pénis et à toute douleur ou à toute chose anormale. Une bonne manière de mesurer cela est de mettre vos doigts près du dépôt (pour avoir une meilleure évaluation de l’endroit où il est situé) et de le toucher pour s’assurer que vous n’aggravez pas le dépôt. Si vous notez n’importe quel gonflement ou douleur, n’exécutez aucun exercice de recourbement jusqu’à ce que le gonflement ou la douleur ne disparaisse. Vous travaillez un secteur très sensible et vous avez donc besoin de prendre moult précautions afin de ne pas aggraver votre état.

1. Après vous être échauffé et lubrifié comme d’habitude asseyez-vous et essayez de garder votre pénis en érection autant que possible. La pesanteur poussera plus de sang dans votre abdomen et votre bassin inférieur, ce qui vous aidera dans la pratique de cet exercice. Vous pouvez aussi vous pencher en arrière si vous le souhaitez. La chose la plus importante est que vous soyez installé aussi confortablement que possible.
2. Prenez votre pénis dans votre main.
3. Commencez à branler votre pénis en utilisant seulement votre pouce et index en forme de cercle et en tirant la peau légèrement (sans que ce soit douloureux). Lorsque vous vous rapprochez de votre corps, relâchez la pression et ne serrez plus autant puis déplacez votre main rapidement et commencez la pression à la base de votre pénis. Vous devrez faire avancer le sang aussi rapidement que possible vers le gland, et stimuler l’anneau autour du gland, qui est la partie la plus sensible. Cela ne sera pas aussi agréable que si vous vous branliez à pleine main mais ne vous laissez pas aller à utiliser votre méthode de masturbation habituelle car le but de l’exercice est d’utiliser la stimulation de la pression pour déplacer le plus de sang possible.
4. Pendant que votre érection se développe, continuez à vous branler en serrant davantage afin de lutter contre la pression sanguine. Cela devrait allonger le temps nécessaire pour avoir une érection complète et vous permettra de sentir la pression du sang contre la peau de votre pénis. Continuez à forcer le sang vers le gland en trayant le pénis. Une fois que vous atteignez une érection complète, mettez votre main à nouveau à la base du pénis et tenez-le. Vous contenez ainsi le sang dans le pénis et l’obligez à s’étirer progressivement.
5. Avec votre main libre, tirez doucement votre pénis, tirez-le vers la gauche puis vers la droite, puis droit devant vous. Faites cela trois fois consécutives avant de changer de direction. C’est avec un pénis en érection que l’étirement du pénis sera le plus efficace dans la mesure où la peau est étirée au maximum compte tenu de l’afflux de sang à l’intérieur du pénis. Alors que vous étirez la peau, elle se détend davantage, petit à petit, rendant votre pénis plus gros et lui donnant une plus grande capacité.
6. Faites cela dans chaque direction 3 fois. Vous devrez faire 9 répétitions au total dans chaque direction. Attendez quelques secondes et puis libérez la main à la base de votre pénis. Vous pourrez sentir la circulation sanguine reprendre à nouveau. Si, à un moment quelconque de cette exercice, votre pénis est douloureux ou s’engourdit, relâchez votre prise sur le pénis immédiatement. N’oubliez jamais que notre objectif et de vous permettre d’améliorer votre vie sexuelle et la taille de votre pénis, et non pas que vous vous blessiez.
7. Après que vous ayez libéré la prise sur votre pénis et que le sang commence à couler à nouveau, recommencez à vous branler comme auparavant avec le pouce et l’index. Cependant, évitez le très sensible gland et branlez uniquement la hampe du pénis. Cet exercice est aussi un exercice de contrôle dans la mesure ou vous vous stimulez jusqu’à une forte érection sans pour autant vous laisser éjaculer. Durant ces va-et-vient, votre objectif sera de vous calmer, et non plus de vous concentrer sur des fantasmes ou des imageries érotiques. Par la suite, vous devrez perdre votre érection entièrement. À partir de là, vous devrez répéter une fois les étirements de l’étape 4 sans être en érection et en étirant le point résistant mais sans avoir mal.
8. Quand vous avez terminé cette étape, vous pouvez secouer votre pénis, relâcher la peau à nouveau et ainsi prévenir toute douleur due à l’étirement.
9. Levez-vous lentement, ce qui permettra au sang de circuler à nouveau dans vos jambes, et plus généralement dans le bas de votre corps. Si vous sentez que vous êtes faible, appuyez-vous sur le mur pour ne pas tomber et ne pas vous blesser. Cet exercice entier ne devrait pas vous avoir pris plus de 1-2 minutes.

Comment travailler vos tissus ?
Une des variations possibles de l’exercice ci-dessus est de  » travailler les tissus,  » ou encore d’essayer de stimuler le dépôt directement et ainsi d’accroître le flux sanguin aux abords de la zone concernée. Vous pouvez faire ceci en courbant le pénis comme dans l’exercice ci-dessus en utilisant également l’index de votre main usuelle ou de la main la plus proche de la base du pénis puis vous pourrez utiliser le pouce de votre autre main pour masser le secteur entourant le dépôt.

Quand vous courbez votre pénis loin de votre dépôt, utilisez n’importe quel doigt pour atteindre le secteur où se trouve le dépôt et pendant que vous tenez votre pénis courbé, caressez la zone où se trouve le dépôt d’un mouvement circulaire. Appuyez légèrement, et augmentez la pression sur ce point où vous sentez le dépôt ou la résistance de la peau dans la déviation. N’augmentez pas la pression après ce point, vous devrez essayer simplement de forcer le sang dans le secteur.

Tenez votre déviation pendant environ 15 secondes en massant le dépôt sans vous arrêter. Puis laissez votre pénis retourner dans la position du début de cet exercice et prenez 10 secondes de repos. Prenez votre pénis dans votre main et secouez-le légèrement pour permettre à la circulation sanguine de continuer à se faire. Si vous commencez à perdre votre érection, prenez le temps de vous stimuler pour revenir à une bonne érection. Vous devrez répéter ce processus avec votre pénis au repos. Vous devrez faire le même nombre de répétitions et elles seront toutes faites dans la direction opposée de votre dépôt ou de la déviation du Peyronie. Ce qui signifie que vous ferez 9 étirements, chacun dans la direction opposée de votre dépôt, et 9 de plus sans être en érection (donc au repos). D’ici deux semaines, vous devriez commencer à remarquer que cet exercice en sus de votre entraînement habituel permet à votre déviation de se dissiper.