Grossisement du Pénis

le .
anna

La plupart des hommes assimile avoir un pénis plus gros à l’allongement du pénis. De manière plutôt ironique, la plupart des femmes préféreraient que le pénis de leur partenaire soit plus large plutôt que plus long. Un pénis long est certes attrayant pour les femmes de la même manière qu’une grosse poitrine peut attirer les hommes, cependant une fois que l’on en vient à l’acte sexuel, l’épaisseur du pénis se révèle bien plus importante que sa longueur. Pourquoi cela ? Parce que plus on avance dans le vagin, moins la paroi vaginal recèle de nerfs et de capteurs sensitifs. Pensez à la différence de sensations entre un contact avec votre gland et un même contact sur votre pénis. Le gland est beaucoup, énormément plus sensible, n’est-ce pas ? La même chose est vraie pour l’entrée et le début du vagin par opposition aux zones plus profondes (exception faite du Point G). Par ailleurs, il faut noter que le vagin moyen a une profondeur de 9 centimètres.

A contrario, si vous développez le diamètre de votre pénis plutôt que sa longueur, votre sexe sera plus serré dans le vagin de votre partenaire et stimulera bien plus les zones les plus sensibles de son vagin. En outre du point de vue esthétique, votre pénis semblera plus musclé et en meilleure forme s’il est plus large que s’il est plus long.

Cette section a pour objectif de vous présenter plusieurs exercices complémentaires qui se concentrent sur l’épaississement du pénis. Nous vous conseillons de ne vous engager dans cette section qu’une fois que vous aurez pris connaissance de l’ensemble de ce guide et pratiqué durant quelques mois les exercices proposés. La plupart de nos membres les plus chevronnés ont inclus ces techniques additionnelles à leur planning d’entraînement quotidien.

Comment pratiquer la « gifle du pénis » ?

Cet exercice est très simple mais aussi très efficace. Lorsque votre pénis est en semi-érection, saisissez la base de celui-ci à l’aide des deux premiers doigts et du pouce d’une main. Utilisez la deuxième main pour couvrir vos testicules (pour les protéger). Secouez votre pénis de haut en bas, en veillant à gifler votre pénis contre votre ventre ou votre pubis à chaque mouvement. Chaque  » gifle  » représentera une répétition. Commencez par 200-300 répétitions et entraînez-vous jusqu’à atteindre 2000 à 3000 répétitions, 3 fois par semaine. Le nombre de répétitions ne doit pas vous impressionner : vous pourrez exécuter 2 ou 3 répétitions par seconde. À ce rythme, il est évident que vous ne pourrez pas tenir le compte parfait des répétitions effectuées, il sera donc plus facile pour vous de mesurer le temps passé à pratiquer cet exercice. Lorsque vous aurez atteint le nombre maximum de répétitions, vous devrez passer 15 minutes par session. Vous pourrez si vous le souhaitez changer de main durant votre entraînement, mais ne le faites pas trop souvent. Vous pouvez pratiquer cet exercice dans le cadre de votre échauffement ou pour vous relaxer après une séance d’entraînement. Vous pouvez aussi pratiquer cet exercice comme un exercice de développement du diamètre de votre pénis à part entière. Pour terminer, il favorisera dans une certaine mesure l’agrandissement de votre pénis et sera bénéfique pour la santé globale de votre pénis (notamment en favorisant une bonne circulation sanguine).

Comment exécuter une « compression de circonférence » ?

Commencez en plaçant une main à la base de votre pénis et l’autre juste derrière le gland alors que vous avez une érection partielle. Placez vos deux mains de la même manière que pour pratiquer le Jelq puis serrez. Votre pénis devrait rapidement commencer à avoir l’air très gonflé et veineux. Tenez la pression pendant environ 5 secondes et puis relâchez. Faites environ 50 répétitions de cet exercice par jour. Cet exercice oblige votre pénis à s’épaissir et sera très efficace pour développer la circonférence de votre pénis.

Comment pratiquer « l’augmentation de pression » ?

C’est un de nos exercices favoris. Il s’agit d’une variation de l’exercice du Jelq facile à comprendre. Du fait que l’exercice est progressif et demande un effort de plus en plus intense, nous vous conseillons vivement de ne pratiquer cet exercice qu’une fois que vous aurez assimilé l’ensemble des concepts et exercices enseignés dans ce programme et une fois que vous aurez pratiqué durant quelques mois les exercices proposés afin que votre corps soit prêt à pratiquer cet exercice.

• Commencez en vous échauffant et en vous lubrifiant correctement. Saisissez la base de votre pénis dans une prise lâche de Jelq.
• Contractez votre muscle de PC et tenez durant 2 secondes. En utilisant la main à la base de votre pénis, appliquez une pression dès que vous finirez la contraction du muscle PC. Vous devriez noter que le sang supplémentaire qui a été poussé dans votre pénis pendant la contraction du PC est maintenant emprisonné. Tenez ceci pendant environ 10 secondes et répétez 10 ou 20 fois, en vous reposant brièvement entre chaque répétition.
• Déplacez maintenant votre main environ d’un 1cm½ plus loin vers le gland et reproduisez l’exercice. Cela augmentera la pression dans votre pénis mais sur un plus petit secteur. Continuez ce processus tout le long jusqu’au gland.

Si à un point quelconque votre muscle de PC est trop faible pour continuer, arrêtez-vous pour aujourd’hui et notez le nombre de répétitions que vous avez faites. Il est en effet très positif et stimulant de garder une trace de la progression de l’entraînement de votre muscle PC. Votre PC devenant plus fort, vous pourrez progressivement continuer l’exercice plus longtemps sans pour autant excéder les trois à cinq minutes d’exercice au total à moins que vous soyez un utilisateur avancé et continuiez votre programme après des mois de travail.