Empêcher l’éjaculation

le .
anna

Comment empêcher l’éjaculation prématurée de se produire ?
Le traitement le plus commun de l’éjaculation prématurée est de se familiariser avec les sentiments et les sensations qui entourent et précèdent l’éjaculation. En étant beaucoup plus familier de ces sensations, vous pourrez petit à petit apprendre comment prévoir quand l’éjaculation se produira et avoir une meilleure maîtrise de vos éjaculations. C’est ce que nous appellerons le point de non retour.

Si vous voulez pouvoir apprécier de longues périodes de plaisir intense sans éjaculation, vous devez découvrir votre point de non retour. Masturbez-vous et concentrez-vous sur votre plaisir. Il y a un point auquel vous ne pourrez plus contrôler votre éjaculation. Une fois ce point atteint, vous pouvez vous retenir autant que vous le souhaitez, vous ne pourrez plus arrêter votre éjaculation. Vous devrez éjaculer car l’éjaculation est un réflexe. Votre cerveau transmet des messages au travers de la moelle épinière vers vos organes sexuels et commande l’éjaculation.

Une fois que vous aurez découvert votre point de non retour, ne laissez pas l’excitation atteindre ce point. Vous pouvez pour cela changer de position ou encore arrêter de bouger.

D’autres techniques que vous pouvez envisager sont la méthode arrêter et commencer et la « méthode de pression ».

La méthode arrêter et commencer. Quand, pendant la poussée, vous sentez que vous approchez, arrêtez de bouger et exercez une pression sur l’os pubien (sous vos poils pubiens) contre l’os pubien de votre partenaire, et de ce fait, poussez votre pénis au fond. Vous devez tous les deux arrêter de bouger. Lorsque l’urgence d’éjaculer se fait sentir commencez à pousser à nouveau. Faites cela plusieurs fois de suite. Vous pouvez aussi faire cela seul en utilisant votre main en lieu et place du vagin. Une variation de cette technique est de donner plusieurs coups volontaires du pénis lorsque vous êtes au repos. Cela peut être fait très rapidement en contractant et relâchant le muscle qui contrôle le flux urinaire. Essayez d’identifier cette contraction musculaire la prochaine fois que vous urinez. Ce muscle est connu comme muscle du PC et est décrit clairement dans la section sur les Orgasmes multiples ci-dessous.

La « technique de pression ». Cette méthode a démontré son efficacité dans le cadre de l’entraînement d’hommes pour durer plus longtemps. Elle peut également être pratiquée seul pendant la masturbation.

Stimulez-vous jusqu’à ce que vous ayez une érection très ferme, effectuez une pression et répétez ce procédé à plusieurs reprises. Après plusieurs pressions, vous devriez avoir une érection beaucoup plus intense qu’habituellement. Profitez de périodes où vous n’avez pas de rapports sexuels avec votre partenaire pour explorer un autre type de sensualité. Caressez-vous l’un l’autre avec les mains, la bouche ou par tout autre moyen. Ce sont des moments de plaisir à privilégier qui seront agréables pour les deux partenaires. Si vous commencez à avoir une érection alors que votre sexe est caressé par votre partenaire, celle-ci peut à tout moment appliquer une ou même plusieurs pressions sur votre pénis (il est préférable de faire cela avant que l’homme ne soit sur le point d’éjaculer).