Accro au porno, que faire ?

le .
anna

Le porno, les vidéos pornographiques ou encore le xxx, sont les noms plus couramment utilisé pour parles des vidéos et autres images à caractère sexuel. L’addiction au porno est une réalité dont certaines personnes ont du mal à s’en débarrasser. Le constat qui est fait de nos jours est que les personnes accros à la pornographie sont très souvent déprimées et connaissent bien souvent des problèmes sexuels comme les pannes d’érections, les éjaculations précoces, etc. Quelles sont les solutions pour se libérer de cette addiction ?

Comprendre le phénomène

Le porno a connu une évolution chronologique mais assez rapide pour entrainer mineurs et adultes dans son sillage. Le porno a réellement commencé dans les années 1980 et 1990. À cette époque, il était très difficile pour les mineurs d’accéder aux supports pornographiques. Même si quelques-uns arrivaient à l’obtenir ou à les dérober à leurs parents, c’était tout de même un parcours de combattant avant de mettre la main sur le Graal. Pour les adultes aussi, ce n’était pas facile, car il fallait se déplacer dans les vidéos clubs, affronter le loueur, mais aussi faire face aux critiques des autres, car le porno à l’époque était vu comme quelque chose de malsain. Ensuite, la révolution est arrivée avec Internet dans les années 2000. Les sites pornographiques avec accès gratuit se faisant de plus en plus nombreux comme Youporn qui représente à lui seul de 2% du trafic internet mondial, favorisaient peu à peu l’addiction à la pornographie. Les inconvénients de cette addiction sur la santé de l’homme et dans les couples sont nombreux. On peut citer entre autres : les troubles de l’érection, la dépression, l’impuissance, le manque de désir, la désocialisation, etc.

Comment se libérer de l’addiction à la pornographie

Naturellement, la première étape est de reconnaître qu’on est accroc à la pornographie et accepter de se faire aider. Cette première étape est très importante, car elle ouvre la porte aux autres solutions qu’on peut utiliser pour aider la personne concernée. Ensuite, il faut réellement se déconnecter de ce milieu, c’est-à-dire éviter de passer plus de temps seul devant son ordinateur, sa tablette ou encore son smartphone, car comme la drogue, le risque de replonger est toujours élevé. Selon les chercheurs anglo-saxons, il faut combattre le mal dès la racine en lançant une campagne pour interdire l’accès au porno à tous les enfants. Aux USA, des groupes d’addicts appelés NoFap quant à eux se sont mobilisés pour demander aux hommes, mais aussi aux femmes de ne plus se masturber devant les vidéos ou encore les images pornographiques. D’autres groupes demandent plus de restrictions sur l’accès des contenus pornographiques en ligne.

En résumé, la première étape pour sortir de l’addiction du porno est de reconnaître sa dépendance et accepter de l’aide de ses proches, se déconnecter du porno en ligne, s’abstenir de se masturber jusqu’à avoir le contrôle de sa sexualité, il faut également reconsidérer ses relations sexuelles, c’est-à-dire faire l’amour de la manière la plus simple et non comme un acteur de porno, apprendre à aimer la réalité que de passer du temps dans l’imaginaire.

doigt