Positions sexuelles assises

le .
herbali

Les positions sexuelles assises ne sont pas vraiment idéales si vous cherchez à jouir et à faire jouir votre partenaire, mais cela n’empêche qu’elles augmentent significativement l’intimité et le rapprochement. Pendant les actes sexuels, vous pourrez vous enlacer, vous embrasser et vous caresser. La femme peut facilement stimuler sa zone pubienne en se serrant et en se collant à son partenaire.

La femme se met en position allongée sur une surface plate comme le sol ou le lit, et elle met ses jambes de chaque côté de l’homme. Après, elle se penche en arrière en prenant appui sur la paume de ses mains, grâce à cette position, elle sera à moitié assise. Également, l’homme se penche aussi en arrière. Lorsque les deux sont en position assise et que le visage de la femme est éloigné de celui de son partenaire, elle met ses jambes à l’extérieur de celles de l’homme et utilise ses genoux pour faire des va-et-vient sur le sexe de son partenaire. Toutefois, cela limite la profondeur de la pénétration. Mais afin de stimuler le sexe de son partenaire, la femme peut faire des contractions des muscles vaginaux. Cette position est très appréciée par les couples qui pratiquent le sexe tantrique. Les partenaires sportifs parviennent facilement à la position assise depuis la position debout, dans ce cas-là, la femme entoure les fesses de son partenaire de ses jambes. Si elle est assez grande, il est possible que le pénis reste dans le vagin tout en changeant de position. Quand l’homme est en position à genou, il place la femme doucement sur le sol. Cette position peut être clôturée par la position de l’homme au-dessus. Il est aussi possible de placer une chaise tournée vers le mur et de garder assez d’espace pour l’homme puisse s’asseoir confortablement. La femme se met alors sur ses genoux pour être face à face, elle est donc entre son partenaire et le mur. Elle pourra se pencher en arrière contre le mur tandis que son partenaire stimule son clitoris.

Face à face

En faisant cette position, il y aura une simulation sexuelle légère. Mais elle est parfaite avec une nouvelle partenaire ou pour retarder l’orgasme.

À califourchon

Cette position limite les mouvements de l’homme, mais la femme peut serrer sa poitrine et son buste contre lui. C’est grâce à des mouvements de haut en bas de la femme sur l’homme qu’il y a une simulation sexuelle.

En se penchant en arrière

La femme s’agenouille au-dessus de l’homme avant de mettre ses jambes derrière le dos de ce dernier. Il se redresse vers le haut et la soutient. Les deux peuvent se pencher en arrière en se soutenant sur les mains, de la sorte, ils peuvent se regarder et voir les réactions de chacun. Pour la stimulation du pénis, la femme contracte ses muscles vaginaux et relâche son vagin.

Assis, face à face éloigné

Avec cette position, les mouvements de l’homme sont limités même s’il peut atteindre la poitrine de sa partenaire. Une partie de son poids est supportée par la femme, mais c’est elle qui détermine la cadence en se mettant vers l’avant et en étant face à face avec l’homme, les deux bustes sont éloignés. Les pieds de la femme sont au sol, et elle peut bouger de haut en bas en poussant sur ses genoux.

Photo : Mouk