La baisse de libido homme 40 ans, comment y remédier ?

le .
anna

On parle souvent de la crise de la quarantaine comme d’un moment où les hommes cherchent une nouvelle jeunesse qui se traduit par un surcroit d’activité sexuelle en général extra conjugale. Pourtant les statistiques des sexologues praticiens montrent que les cas de baisse de libido chez les hommes de quarante ans et plus sont largement plus fréquent que les cas de regain d’activité sexuelle lors de cette période de la vie. Ce court article n’a pas la prétention de résoudre tous vos problèmes de libido mais il donne quelques pistes qui, nous l’espérons, en aideront certain et, par voie de conséquence, certaines !

La baisse de libido, un problème du couple

On le dit trop peu, la libido est avant tout une affaire de couple. Le désir se construit à deux (ou à trois ou quatre ou plus dans de rares cas…) et en général on ne peut aborder le problème de baisse de libido sans s’intéresser au couple. Est-ce que la baisse de désir est liée uniquement à la femme qui partage votre vie ou est-ce qu’il s’agit d’une baisse de désir qui concerne aussi toutes les autres femmes, y compris celles croisées au hasard d’une promenade en centre ville ? De cette question primordiale peut dépendre la suite des événements. En effet, si la baisse de libido est liée à votre partenaire uniquement alors ce qu’il faut chercher à faire c’est retrouver du désir pour VOTRE partenaire. Si c’est plus global alors il peut être intéressant de consulter un spécialiste. Comment le savoir ? C’est simple, surfez sur quelques sites « olé olé » (en activant la navigation privée). Si vous n’éprouvez aucun désir et, pour être cru, si vous ne bandez pas, alors vous avez votre réponse !

Baisse de libido, chaque cas est unique

La libido est une chose intime et personnelle à chacun. Nous avons chacun et chacune une histoire personnelle différente. Il est donc normal que chacun aborde la question différemment et que ce qui fonctionne pour une personne soit relativement inefficace pour une autre. Qu’il soit dispensé par un sexologue, auto appliqué via un livre ou trouvé sur internet, un traitement n’est jamais garanti 100% efficace. Il convient dans ce domaine d’essayer, d’accepter que tout ne sera pas résolu du premier coup et que cela peut prendre du temps. Si vous lisez cet article alors dites vous que vous êtes sur la bonne voie. Car vous avez prix conscience du problème et vous cherchez apparemment des solutions pour y remédier. Ne soyez pas trop dur avec vous, à quarante ans dites vous qu’un problème passager de libido est bien moins grave que la découverte de métastase ou qu’un taux de cholestérol alarmant…

Voilà, vous l’aurez compris, la baisse de libido n’est ni une maladie, ni un cas exceptionnel. Des solutions existent qui ont prouvé leur efficacité mais qui doivent être adaptées à chaque cas particulier. Avoir une baisse de libido ne doit pas être vécu de manière honteuse. Ce qui est un peu plus honteux c’est de ne rien essayer pour enrayer cela.

doigt