Positions sexuelles de base

le .
anna

Le terme de position sexuelle se rapporte aux différentes façons pour les couples de se positionner lors des rapports sexuels. D’un point de vue théorique il pourrait y avoir un nombre infini de positions sexuelles mais dans les faits la plupart sont des variations d’une douzaine de positions de base. D’une part, la mythologie populaire veut qu’il n’y ait qu’une seule position acceptable, à savoir celle de l’homme au-dessus de la femme. D’autre part, il existe un autre mythe qui dit qu’il existe un grand nombre de positions sexuelles et que l’on ne peut être considéré comme un bon amant que si on les maîtrise toutes. Ce dernier mythe suggère que, plus la position est physique, plus la satisfaction sexuelle sera grande. Aucun de ces deux mythes n’est naturellement vrai. Aucune signification spéciale n’est attachée aux positions sexuelles et la compétence d’un amant n’est liée qu’à la satisfaction et au plaisir apporté à sa partenaire, et non à l’ampleur de son répertoire sexuel.

Les positions les plus communes sont les suivantes : l’homme au-dessus, la femme au-dessus, côte à côte ou encore en levrette. Certains couples hétérosexuel et certains gays pratiquent également la sodomie. Ces positions de base peuvent être modifiées en les pratiquant couché, assis, debout, à genoux ou des combinaisons de tout ceci. L’inventivité de chaque couple et le niveau de confort déterminent le choix des positions.

La position de l’homme au-dessus est la plus commune de toutes les positions sexuelles dans les cultures occidentales. On l’appelle également la position du missionnaire.

En effet, les missionnaires chrétiens du 19ème siècle pensaient que la seule position normale et appropriée pour des rapports sexuels était celle de l’homme sur la femme. Ils ont donc encouragé leurs convertis étrangers à abandonner leurs prétendues positions  » animales  » en faveur de la position de l’homme au-dessus. En position de l’homme au-dessus, la femme est allongée sur le dos les jambes écartées. L’homme ou la femme guident le pénis dans le vagin. L’homme peut s’allonger sur la femme si son poids n’est pas trop lourd pour que sa partenaire puisse le supporter. Il peut aussi s’appuyer sur ses coudes, ses mains ou encore ses genoux. Certaines femmes trouvent que le poids de l’homme restreint les mouvements pelviens. La femme pourra enrouler ses jambes autour des hanches ou du dos de l’homme, ou même les mettre vers le haut, au-dessus de ses épaules. Plus les jambes seront hautes, plus la pénétration de l’homme sera profonde. Il faut noter cependant que certaines femmes n’accordent pas d’importance à la profondeur de la pénétration procurée par une telle position.

La position de l’homme au-dessus limite légèrement la possibilité pour l’homme d’utiliser ses mains pour caresser sa partenaire, la femme peut, pour sa part, disposer librement de ses mains afin de caresser l’homme ou encore de stimuler son clitoris. C’est une bonne position si l’on souhaite se regarder ou encore s’embrasser pendant les rapports sexuels.

Pour ce qui est de la position de la femme au-dessus, l’homme se trouve allongé sur le dos et la femme s’assoit sur son pénis en érection. L’homme aussi bien que la femme peuvent guider le pénis dans le vagin. La femme peut rester accroupie sur ses genoux faisant face à l’homme, redresser ses jambes, ou se retourner et faire face aux pieds de son partenaire. Les couples peuvent également arriver à cette position en roulant à partir de la position de l’homme au-dessus ou encore de la position côte à côte. En étant sur l’homme, la femme peut maîtriser la profondeur de la pénétration du pénis et son amplitude.

Cette position favorise également une stimulation indirecte maximale du clitoris par le pénis. Un certain nombre de femmes atteignent l’orgasme plus facilement quand elles sont sur l’homme que quand elles sont dessous. Les couples peuvent aussi apprécier cette position parce qu’ils peuvent tous les deux bouger leurs mains plus librement pour se caresser que dans la plupart des autres positions. Ils peuvent également se regarder l’un l’autre. Certaines femmes trouvent que la pénétration est trop profonde dans cette position, il leur suffit alors de se baisser moins sur le pénis de leur partenaire. En outre, avec les mouvements vigoureux, le pénis peut s’échapper du vagin, ce qui peut être frustrant.

La position de la femme au-dessus est par contre peu recommandée si la femme essaye d’avoir un enfant parce que le sperme de l’homme pourra avoir tendance à ne pas entrer assez profondément dans le vagin. Naturellement, les femmes qui préfèrent cette position peuvent changer de position en cours de route. D’ailleurs, c’est une bonne position sexuelle pour les derniers mois de la grossesse parce qu’elle permet de faire l’amour sans être gêné par le ventre proéminent de la femme. Pour la même raison, c’est une bonne position pour les hommes qui ont beaucoup de ventre.

Du fait de la faible amplitude de pénétration, la position côte à côte est tout particulièrement recommandée aux personnes qui doivent éviter toute activité intense. C’est également une position à privilégier pendant la grossesse parce que le ventre de la femme est beaucoup moins gênant que, par exemple, dans la position de l’homme au-dessus.

La position côte à côte est une position lors de laquelle les partenaires ont des rapports sexuels allongés sur le côté face à face. Un couple peut commencer à faire l’amour dans cette position ou y arriver en roulant depuis la position de l’homme au-dessus ou depuis la position de la femme au-dessus. Certains couples préfèrent ne pas employer cette position dans la mesure où elle ne favorise pas une pénétration profonde. D’autres apprécient cette position car elle permet de se caresser et se s’embrasser dans la mesure où les mains des deux partenaires sont libres.

Les positions de pénétration par-derrière sont des positions qui consistent à ce que l’homme pénètre le vagin de la femme alors que celle-ci lui tourne le dos (la plus connue est la position de la levrette). Cela n’a rien à voir avec la sodomie où l’homme pénètre le rectum de sa partenaire. Cette position peut être pratiquée alors que la femme est debout et penchée vers l’avant ou encore lorsque la femme est agenouillée et s’appuie sur ses mains. L’homme est agenouillé derrière elle et la pénètre. Les deux partenaires peuvent aussi être allongés côté à côté, l’homme derrière la femme.

Les positions de pénétration par derrière favorisent une pénétration profonde et vigoureuse si c’est ce que le couple recherche. Les mains de l’homme sont libres pour caresser la femme et il peut atteindre son clitoris facilement. Par contre il est plus difficile pour la femme de caresser l’homme dans cette position. Les deux inconvénients majeurs des positions de pénétration par derrière sont que le pénis entrant par derrière ne permet qu’une très faible stimulation du clitoris d’une part, et que cette position ne permet pas un  » tête à tête amoureux « , d’autre part.

Le choix des positions sexuelles utilisées par un couple se fait en fonction de divers facteurs. Le confort physique de chaque partenaire, tout comme leur inhibition et leur appréhension à pratiquer des positions peu familières font partie de ces facteurs. Parfois la capacité à prolonger ou à accélérer la réponse orgasmique détermine quelle position un couple peut choisir. Dans certains cas, les circonstances (par exemple la place ou le temps disponible) dictent d’elles-mêmes la position à privilégier. Certains couples pratiqueront une position à l’exclusion de toutes les autres, sans doute parce qu’ils la trouvent plus satisfaisante sexuellement. D’autres couples peuvent régulièrement employer différentes positions ou en expérimenter de nouvelles sans pour autant les inclure systématiquement dans leurs rapports sexuels. Quelque soit leur choix, les couples constatent que le choix de la position influence l’aspect émotionnel aussi bien que l’aspect physique des rapports sexuels.

Excepté le coït, les positions sexuelles pour les couples gays et lesbiens ne diffèrent pas beaucoup de celles des couples hétérosexuels. Les hommes gays peuvent s’engager dans des rapports anaux plus souvent que les couples hétérosexuels et les femmes gays peuvent être plus enclin à introduire des jouets sexuels dans leurs rapports sexuels. Cependant, le vaste choix de positions sexuelles que ce soit pour les couples de même sexe ou de sexe opposé reste fondamentalement le même.

Photo : Mouk

doigt