Positions sexuelles de base

le .

Les positions sexuelles se réfèrent aux différentes manières pour les couples de se positionner pendant les relations sexuelles. Théoriquement, il existe un nombre infini de positions sexuelles, mais dans la pratique, la majorité d’entre elles sont les variantes d’une douzaine de positions sexuelles de base. Selon la mythologie populaire, il n’y a qu’une unique position sexuelle acceptable, celle de l’homme qui se trouve au-dessus de la femme. Mais un autre mythe affirme qu’il y a plusieurs positions sexuelles et que l’on est un bon amant si on arrive à toutes les maîtriser. Ce mythe affirme que plus la position est physique, plus grande est la satisfaction sexuelle. Cependant, ni l’une ni l’autre n’est vraie. Il n’y a pas signification particulière attachée aux positions sexuelles, et la performance de l’homme est liée à la satisfaction et au plaisir apporté à la femme, mais non pas à l’ampleur de son répertoire sexuel. Parmi les positions sexuelles les plus réputées, notons l’homme au-dessus de la femme, la femme au-dessus de l’homme, la levrette et le côte à côte. Ces positions de base, il est possible de les pratiquer couchées, assises, debout, à genou ou en les combinant tous. Le choix des positions sexuelles dépend grandement de la créativité du couple et du niveau de confort. La pratique de la sodomie est aussi appréciée par certains couples hétérosexuels et par les gays.

L’homme au-dessus de la femme : la position du missionnaire

La position la plus commune dans la culture occidentale est quand l’homme se trouve au-dessus de la femme, et cette position sexuelle est communément appelée  » la position du missionnaire « . Pour la petite histoire, la position la plus normale et la plus appropriée pour des relations sexuelles pour les missionnaires chrétiens du XIXe siècle est le fait que l’homme se trouve au-dessus de la femme. Donc, ils ont incité les convertis étrangers à laisser tomber leurs prétendues positions animales en faveur de la position du missionnaire. La femme est allongée sur le dos avec les jambes bien écartées. Mais elle a aussi la possibilité de mettre ses jambes autour des hanches ou du dos de son partenaire, elle peut même les soulever au-dessus de ses épaules. Avec cette position, plus les jambes de la femme sont hautes, plus profonde sera la pénétration de son partenaire. Cependant, certaines femmes ne tiennent pas compte de la profondeur de la pénétration avec cette position. Les deux partenaires peuvent guider le pénis dans le vagin. Si le poids de l’homme n’est pas trop important pour que la femme puisse le supporter, il peut carrément s’allonger sur sa partenaire. Mais il peut également utiliser ses mains, ses coudes ou ses genoux pour prendre appui. Toutefois, certaines femmes trouvent que les mouvements pelviens sont restreints à cause du poids de l’homme. Également, cette position ne permet pas à l’homme d’utiliser librement ses mains, il ne pourra pas caresser sa partenaire. Mais la femme peut le faire, car elle a les mains libres donc, elle peut caresser son partenaire ou stimuler son clitoris. Certainement, c’est la position idéale si les deux partenaires veulent se regarder et s’embrasser lors des actes sexuels.

La femme au-dessus de l’homme

Quand la femme est au-dessus, l’homme se met en position allongée sur le dos, et elle s’assoit directement sur son sexe afin de faire entrer ce dernier dans son vagin. Avec cette position, elle peut s’accroupir sur les genoux en faisant face avec son partenaire, redresser ses jambes ou se retourner pour se faire face à ses pieds. Vu que la femme se trouve sur l’homme, elle peut contrôler la pénétration du pénis et sa profondeur. Il faut savoir que cette position stimule indirectement, mais de manière maximale le clitoris par le pénis. Pour cela, beaucoup de femmes arrivent facilement à jouir avec cette position. Aussi, elle permet une pénétration plus profonde. De nombreux couples apprécient cette position, car ils leur permettent de bouger librement leurs mains pour se caresser à l’inverse des autres positions. Ils peuvent faire l’amour en se regardant les yeux dans les yeux. Les deux peuvent guider les mouvements pour avoir du plaisir. Ils peuvent faire cette position à partir de la position du missionnaire où l’homme se trouve au-dessus de la femme ou à partir de la position côte à côte. Les femmes qui optent pour cette position peuvent changer tout au long du rapport sexuel. Néanmoins, si les deux partenaires font des mouvements brusques, il arrive que le pénis sorte du vagin, et c’est un peu fâcheux. Si vous essayez d’enfanter, cette position n’est pas conseillée, car le sperme ne va pas pouvoir entrer profondément dans le vagin. Mais c’est la plus adaptée si la femme est à ses derniers mois de gestation, car elle permet de prendre du plaisir sans que les deux soient gênés par le ventre. Également, elle est parfaite pour les hommes avec du bedon.

La position côte à côte

Pour les personnes qui ne peuvent pas faire d’activités physiques intenses, ils peuvent opter pour la position côte à côte. Mais cette dernière est aussi excellente pendant la gestation, car le ventre de la femme ne sera pas un obstacle pour la pénétration, il est moins gênant. Pendant cette position sexuelle, l’homme et la femme sont allongés sur le côté face à face. Ils peuvent tout de suite opter pour cette position ou y parvenir en roulant depuis la position du missionnaire ou depuis celle où la femme se trouve au-dessus. Il y a des couples qui ne sont pas friands de cette position, car elle n’offre pas une profonde pénétration. Mais beaucoup de gens l’apprécient puisqu’elle permet de s’embrasser et de se caresser vu que les mains sont libres.

La position de pénétration par-derrière

Pour une pénétration profonde et ferme, rien ne vaut la position de pénétration par-derrière. L’homme a les mains libres, et il peut caresser sa partenaire, mais encore, il peut aussi stimuler le clitoris de cette dernière facilement. Toutefois, la femme ne pourra pas caresser son partenaire. Cette position présente 2 principaux inconvénients, la première est que le sexe entre dans le vagin par-derrière, et cela n’offre pas une stimulation totale du clitoris, la deuxième est qu’elle ne permet pas au couple de se retrouver face à face.

Le choix des positions sexuelles

Il est à noter que divers facteurs entrent en jeu dans le choix de la position sexuelle. Parmi les facteurs essentiels, il y a le confort physique pour les deux partenaires, l’inhibition ainsi que leur appréhension à opter pour des positions sexuelles peu familières. Le choix de la position sexuelle dépend aussi de la capacité à prolonger ou à accélérer l’orgasme. Mais il arrive également que la position sexuelle soit définie par les circonstances : le temps ou l’endroit. Certaines personnes optent pour une position que d’autres, car c’est plus satisfaisant sexuellement, tandis que d’autres utilisent différentes positions ou expérimentent d’autres sans les introduire dans leurs relations sexuelles. Mais qu’importe le choix, les couples constatent que la position a de l’influence sur l’aspect émotionnel et physique des relations sexuelles. Pour les gays et les lesbiennes, il n’y a pas vraiment de différences dans les positions sexuelles, ils pratiquent les mêmes que celles utilisées par les couples hétérosexuels. Les couples gays peuvent faire des rapports anaux plus souvent que les couples hétérosexuels, et les lesbiennes peuvent facilement introduire des jouets sexuels dans leurs ébats sexuels. Le choix est tellement vaste quand on aborde les positions sexuelles, que ce soit pour les hétérosexuels que pour les personnes de même sexe.

Photo : Mouk