La contraception masculine et féminine

le .
HerbaliPlus

Le préservatif

Comment ça marche ? : Le préservatif est fait pour couvrir entièrement le pénis afin que le sperme n’arrive pas dans le vagin. Il est à préciser qu’il y a du spermicide sur certaines marques.

Son utilisation : Il faut pincer le réservoir qui doit accueillir le sperme après l’éjaculation et dérouler le préservatif sur le pénis en érection jusqu’à la base avant qu’il n’entre dans le vagin ou dans l’anus. Quand le sexe sort du vagin, il faut que le préservatif soit sur le pénis pour que le sperme n’entre pas dans le vagin. Le préservatif ne s’utilise qu’une seule fois. Lors de son utilisation, il ne faut pas employer des lubrifiants à base d’huile de bébé ou de crème pour les mains. Mais il est possible de choisir des lubrifiants à base d’eau, ils sont comptables avec l’usage de ce moyen de contraception. Le mieux est d’opter pour un préservatif en latex.

Les inconvénients : Le préservatif doit être utilisé correctement pendant les relations sexuelles.

Les spermicides vaginaux (gel, crème ou autre)

Comment ça marche ? : Les spermicides sont faits pour détruire les spermatozoïdes quand ils entrent dans le vagin. Pour l’utilisation des spermicides vaginaux, il faut insérer le dispositif dans le vagin 20 minutes au minimum avant les actes sexuels. Il faut le mettre avant chaque rapport sexuel.

Les avantages : Ce dispositif contraceptif ne présente aucun danger pour la santé, et il ne demande aucun examen médical. Toutes les femmes peuvent l’acheter dans une pharmacie sans prescription médicale.

Les inconvénients : Les hommes tout comme les femmes peuvent être allergiques à certaines marques donc, il faut seulement changer.

L’injection

Comme ça marche ? : L’injection libère l’hormone qui bloque les œufs dans les ovaires. Elle libère aussi graduellement l’hormone qui épaissit le mucus cervical et qui entrave le mouvement des spermatozoïdes dans l’utérus. Cela va entraîner des changements du revêtement de l’utérus qui interfèrent dans la faculté de l’œuf fertilité de s’y implanter.

Son utilisation : Avant d’opter pour l’injection, la femme doit faire un examen médical pour vérifier sa tension artérielle, ses seins et son bassin. L’injection empêche la gestation durant 3 mois, et elle est faite dans les fesses ou sur le haut du bras. Après 3 mois, la femme doit faire une visite médicale pour une autre injection.

Les avantages : L’injection n’interfère pas dans les relations sexuelles, et c’est une méthode contraceptive à la fois durable et efficace. Également, elle est réversible seulement en stoppant les injections.

Les inconvénients : L’injection peut entraîner des règles irrégulières, des saignements menstruels prolongés ou des traces de sang en dehors des règles. S’il y a d’importants saignements, il faut aller chez le gynécologue. Parmi les effets secondaires, notons la prise de poids, les changements d’humeur, les seins tendres, les petites pertes de cheveux et l’acné. Concernant les risques médicaux, notons la présence de caillots dans le sang et l’attaque d’apoplexie pour les femmes à risque. Rendez-vous chez le gynécologue en cas de douleurs abdominales ou à la poitrine, des douleurs dans les jambes, une vision trouble, des maux de tête, d’engourdissement et de pus à l’emplacement de l’injection.

L’implant

Comment ça marche ? : L’implant est conçu pour libérer graduellement l’hormone qui épaissit le mucus cervical et pour gêner le mouvement des spermatozoïdes dans l’utérus. Il interfère donc l’ovulation. Cela provoque des changements du revêtement de l’utérus qui interfèrent dans la capacité de l’œuf fertilisé de s’y implanter.

Son fonctionnement : Cette technique contraceptive consiste à insérer 6 capsules de la taille d’une allumette sous la peau sur le haut du bras. Quand c’est fait, la capacité de contraception dure jusqu’à 5 ans. Pour introduire et pour retirer l’implant, il faut faire une visite médicale.

Les avantages : L’implant n’interrompt pas les relations sexuelles, et il n’est ni douloureux ni gênant, car il est à peine visible. Il est efficace 24 heures après son insertion. Grâce à ce dispositif, il n’y a plus de raison de s’en faire concernant la conception pendant 5 ans. Durable, son effet est réversible en enlevant seulement l’implant.

Les inconvénients : L’implant est légèrement visible. C’est vrai qu’il ne présente aucun problème majeur, mais il y a quand même des effets secondaires mineurs : fortes douleurs abdominales, importants saignements, pus à l’emplacement d’injection, rejet de l’implant, migraines à répétition, retard de règles inhabituels ou vision trouble. Également, l’implant peut entraîner des règles irrégulières. Parmi les changements constatés, il y a les saignements menstruels prolongés, des traces de sang en dehors des règles, des petits saignements… Le saignement irrégulier est normal, mais si c’est important, le mieux est de contacter un gynécologue. En cas de signes inhabituels, il ne faut pas attendre pour voir un gynécologue.

Les pilules contraceptives

Comment ça marche ? : Une fois ingérées, les pilules libèrent une hormone qui empêche les œufs de quitter les ovaires. Elles libèrent graduellement l’hormone qui épaissit le mucus cervical et qui gêne le mouvement des spermatozoïdes dans l’utérus.

Son utilisation : Avant de prendre des pilules contraceptives, il faut faire un examen médical pour vérifier la tension artérielle, les seins et le bassin. Les pilules sont à prendre à la même heure tous les jours.

Les avantages : Les pilules contraceptives sont simples à utiliser, et elles n’interrompent pas les actes sexuels. Elles peuvent aussi diminuer les crampes menstruelles et le risque de certains cancers. Elles protègent contre une infection que l’on connait sous le nom de maladie inflammatoire pelvienne.

Les inconvénients : Les pilules contraceptives peuvent avoir des effets secondaires mineurs comme des nausées, un sentiment de gonflement, de légères ou l’absence de menstruations, les traces de sang en dehors des règles, des gains ou des pertes de poids, des seins tendres et des changements d’humeur. Si ces symptômes apparaissent, il ne faut pas arrêter la pilule, mais contacter un gynécologue. Cependant, il y a aussi des risques médicaux importants comme la présence de caillot sanguin, la crise cardiaque ainsi que l’attaque d’apoplexie, cela se constate surtout chez les femmes avec des facteurs à risque. En cas de fortes douleurs abdominales, de fortes douleurs au niveau des jambes, des migraines, des engourdissements, de vision brouillée ou de souffle court, il faut tout de suite de se rendre chez le gynécologue.

Le diaphragme

Comment ça marche ? : Le diaphragme est fait pour couvrir l’entrée utérine, ce dispositif et la crème ou le gel sont à introduire dans le vagin avant les actes sexuels. Ce sont le gel et la crème sur le diaphragme qui va détruire les spermatozoïdes.

Son utilisation : Il faut faire un examen médical avant de mettre un diaphragme, c’est nécessaire pour prendre les mesures nécessaires. Il ne faut pas l’enlever tout de suite après les ébats, il ne doit être retiré que plus de 6 heures après, sans toutefois dépasser les 24 heures.

Les avantages : Le diaphragme ne provoque aucun problème de santé. S’il est bien entretenu, il peut être utilisé à plusieurs reprises.

Les inconvénients : Il y a des femmes ou des hommes qui sont allergiques à une marque de gel ou de crème, pour éviter cela, il faut changer de marque. Le diaphragme peut entraîner des infections de l’appareil urinaire. Utilisé pendant les règles, il peut causer de chocs toxiques.

Le préservatif féminin

Comment ça marche ? : Le préservatif féminin est un ensemble d’anneaux, le premier qui est interne couvre l’ouverture de l’utérus, et le deuxième qui est externe couvre l’extérieur du vagin en bloquant le sperme d’entrer.

Son utilisation : Avant de faire l’amour, il faut insérer l’extrémité fermée dans le vagin après l’os pubien, cela laisse l’anneau extérieur ouvert en dehors du vagin. Le préservatif féminin n’est pas réutilisable, et il ne s’emploie pas en même temps qu’un préservatif masculin, car le risque est que les deux se collent et se déchirent.

Les inconvénients : Le taux d’efficacité du préservatif féminin n’est pas encore bien établi. Ce type de contraception demande une bonne lubrification. Pendant chaque relation sexuelle, il doit être utilisé correctement.

Le planning familial

Comment ça marche ? : La femme qui choisit le planning familial comme moyen contraceptif identifie sa période fertile, le moment où elle peut tomber enceinte, et sa période stérile, le moment où elle ne peut pas tomber enceinte. Pour ce faire, elle vérifie tous les jours la température ainsi que le mucus cervical et note sa période.

Son utilisation : Pour ne pas tomber enceinte, il faut suivre une formation pour l’apprentissage de la méthode. La femme ne doit pas avoir de relations sexuelles pendant sa période de fertilité sauf si elle désire un enfant.

Les avantages : Le planning familial ne présente aucun risque de santé majeur. C’est une méthode utile pour planifier la gestation, et elle est acceptée par presque toutes les religions.

Les inconvénients : Il faut vérifier la température tous les jours. Le planning familial n’est pas fait pour les femmes qui ont des cycles irréguliers. Pour être efficace, il demande la coopération du partenaire pour l’abstinence pendant la période fertile.

La méthode permanente (stérilisation)

Comment ça marche ? : En optant pour la méthode permanente, la femme subie une ligature des trompes. L’intervention consiste à séparer et à bloquer les tubes qui se trouvent entre l’utérus et les ovaires pour que le sperme n’atteigne pas les œufs. L’homme peut opter pour la vasectomie, cela consiste à séparer les tubes entre le pénis et les testicules. Il éjacule toujours, mais il n’y a plus de spermatozoïdes dans le sperme.

Son utilisation : La stérilisation demande une intervention chirurgicale.
Les avantages : La stérilisation n’a pas d’impacts négatifs sur les plaisirs sexuels et n’interrompt en aucun cas les relations sexuelles. Vu que c’est permanent, il n’y a plus de raisons pour s’en faire quant au contrôle des naissances.

Les inconvénients : La stérilisation n’est plus réversible. Certaines personnes qui ont subi l’opération regrettent de plus pouvoir enfanter. Il arrive qu’une douleur soit ressentie après l’intervention chirurgicale. Après l’opération, il y a quand même de faibles risques d’infection mineure.

Les dispositifs intra-utérins (stérilet)

Comment ça marche ? : Grâce à l’introduction d’un dispositif à l’intérieur de l’utérus, il n’y a pas de fertilisation vu que le dispositif empêche toute forme de conception.

Son utilisation : Pour insérer le stérilet, il faut faire un examen médical afin de vérifier l’utérus. Il faut également examiner tous les mois que le dispositif est bien en place. Selon le modèle, il doit être remplacé entre un et dix ans.

Les avantages : Le dispositif intra-utérin est une méthode de contraception efficace dans l’immédiat. En plus d’être efficace et durable, il ne gêne et n’interrompt pas les actes sexuels. Mais encore, il est réversible facilement.

Les inconvénients : Les femmes qui utilisent le stérilet se plaignent souvent d’avoir des saignements ou des crampes pendant leurs menstruations. Il arrive que le dispositif change de place. Il augmente le risque d’infections comme la maladie inflammatoire pelvienne qui peut conduire à l’infertilité. À noter que le risque est élevé chez les femmes avec des partenaires multiples. Mais cela risque aussi de provoquer une perforation utérine. Si jamais la femme tombe enceinte, il peut y avoir des complications. S’il y a des règles douloureuses, des pertes sanguines en dehors des menstruations, d’importantes crampes, de douleurs pelviennes ou abdominales, de tremblements ou de fièvre, le mieux est d’approcher tout de suite un gynécologue.

L’abstinence (absence de rapports sexuels)

Comment ça marche ? : En s’abstenant, le spermatozoïde ne risque pas de féconder l’œuf à cause de l’inexistence des relations sexuelles.
Son utilisation : Quand un couple décide de s’abstenir, il n’y a pas de relations sexuelles entre les deux, voire même de contact sexuel. Ils expriment leurs sentiments sexuels d’autres façons.
Les avantages : L’abstinence n’entraîne pas de sérieux problèmes de santé. Elle ne demande aucun examen à faire. C’est une contraception très efficace. Il faut aussi savoir qu’elle éloigne les MST ou les maladies sexuellement transmissibles.
Les inconvénients : Avec l’abstinence, il y a toujours des risques de grossesse ou de maladies sexuellement transmissibles pendant les attouchements sexuels.

Le retrait

Comment ça marche ? : Avant l’éjaculation, l’homme enlève son pénis du vagin pour que les spermatozoïdes ne viennent pas féconder l’œuf.
Les avantages : Le retrait ne présente aucun avantage majeur. D’ailleurs, c’est une méthode qui n’est pas du tout fiable pour contrôler la naissance.
Les inconvénients : Le retrait n’est pas du tout adapté si vous voulez vous éloigner des infections sexuellement transmissibles. Par ailleurs, les hommes qui manquent de l’expérience et de vigueur ne sont pas capables de se retirer à temps, ils disent qu’ils vont se retenir alors qu’au moment venu avec l’excitation élevée, ils se laissent emporter et ne se retirent pas à temps. Également, certains hommes ne savent pas à quel moment ils vont jouir. Il arrive même qu’ils éjaculent sans s’en rendre compte. Aussi, il faut savoir qu’avant d’éjaculer, la majorité des hommes évacuent un liquide qui est suffisant pour fertiliser une femme ou pour lui transmettre une maladie sexuellement transmissible.