Problèmes érectiles : Dois-je faire une thérapie ?

le .
anna

Certains hommes souffrent de problèmes érectiles lorsqu’ils rencontrent une nouvelle partenaire et débutent une nouvelle relation. Le stress de la première fois, l’angoisse de ne pas réussir à satisfaire et à donner du plaisir, d’éjaculer trop rapidement, la question de la mise en place du préservatif… Tout cela peut provoquer une perte de rigidité et engendrer des sentiments négatifs et une perte de confiance en soi. A la question « Dois-je faire une thérapie pour mes problèmes érectiles », il faut répondre : patientez un peu et posons le problème à plat.

Une situation fréquente

Souffrir de problèmes érectiles lors d’un premier rapport sexuel avec une nouvelle partenaire est plus fréquent qu’on ne peut le penser. La très grande excitation de découvrir un nouveau corps, la peur de ne pas réussir à trouver les zones érogènes qui sauront la faire frémir, l’angoisse d’éjaculer trop rapidement et de ne pas la faire jouir… Tout cela peut vous couper l’envie avant même d’avoir commencé.

Les angoisses de ce genre existent chez la femme également, mais chez elle, n’ont que peu d’impacts visuels ou physiques. Pourtant, se dire que votre partenaire ressent certainement les mêmes peurs que vous, se pose les mêmes questions et craint de ne pas être à la hauteur peut vous aider à vous détendre et à relativiser la situation pour l’appréhender d’une manière plus sereine.

Un trop grand désir de bien faire

Craindre de perdre son érection est une preuve de votre désir de bien faire, de réussir à procurer du plaisir, à ne pas décevoir. Et c’est plutôt positif ! Si vous avez envisagé d’entreprendre une thérapie, c’est que vous pensez que votre problème est bien d’ordre psychologique, affectif ou émotionnel.

Si un trop plein de pensées et d’émotions vous envahit, il faudra dédramatiser la situation. Le plus simple est d’entamer une discussion avec votre partenaire. Pas forcément pour lui avouer votre peur de ne pas être à la hauteur, mais pour découvrir ses envies, ses préférences, son parcours. Très vite, des confidences verront le jour et les questions de performances seront bien secondaires.

Il faut savoir également que les femmes sont la plupart du temps bien attentionnées envers un problème d’érection, surtout s’il survient la première fois. Elles sont patientes et sauront faire preuve de ténacité et de douceur pour vous aider à y remédier.

Rien ne sert de courir…

La plupart des premières fois avec une partenaire sont rarement comme dans les films. On tâtonne, on ne se connait pas encore, on s’apprivoise, on ne sait pas comment l’autre fonctionne, ni ce qu’il aime.

Surtout, il ne sert à rien de vouloir brûler les étapes ! N’est-ce pas le meilleur moment, la première fois ? On découvre, on tente, on essaie. La pénétration n’est pas le but, le but est le plaisir ! Et les femmes peuvent aussi bien et parfois mieux prendre du plaisir grâce à des caresses, un cunnilingus, une masturbation appuyée ou une simple nuit passée dans vos bras.

La plupart du temps, prendre son temps, se détendre et apprendre à faire confiance en l’autre peut venir à bout des troubles de l’érection. Si cela n’est pas suffisant, envisager une thérapie peut être bénéfique si vous pensez qu’un problème profond peut être mis en cause.

doigt